Informations générales du 4 mai 2020

info RH

Depuis le 1er mai 2020, les arrêts de travail dérogatoires liés au COVID-19 ont été suspendus au profit du dispositif de chômage partiel. 

 

Les salariés concernés par un arrêt dérogatoire, du fait de leur état de santé ou de la présence à leur domicile d’une personne vulnérable, ne seront donc plus indemnisés par l'Assurance maladie. S'ils ne peuvent toujours pas exercer leur activité professionnelle, leur employeur devra les intégrer dans son dispositif d'activité partielle (chômage partiel).

En l’état, un salarié initialement placé en arrêt de travail par mesure de précaution  doit de ce fait fournir à son employeur un certificat d'isolement qui lui aura été adressé par l’Assurance Maladie ou établi par un médecin de ville ("volet 3" d'arrêt médical). 

 

protocole en cas de suspicion de contamination covid-19 pour les professionnels

 

Plusieurs mesures sont à mettre en œuvre en amont de l’arrivée du virus dans une structure :

 

  • Les précautions standard, notamment l’hygiène des mains (lavage simple au savon ou friction par Soluté Hydro-Alcoolique SHA répondant à la norme NF 14476) sont le premier rempart contre la transmission de tout micro-organisme et s’appliquent ainsi lors de l’accompagnement de toute personne accueillie
  • Le port de masque chirurgical ou grand public en cas d’impossibilité de respecter la distanciation sociale. 
  • Si un salarié de l’APEI CM présente un ou plusieurs symptômes* du Covid19, il revêt un masque chirurgical. Il informe ensuite son responsable hiérarchique qui l’autorisera à quitter son poste. Dans tous les cas, il convient de limiter ses allers et venues et surtout éviter tout contact de proximité avec les autres personnes.
  • Une fois rentré chez lui, le salarié consulte son médecin traitant
  • Suite à la consultation, il tient informé son responsable hiérarchique. Si la suspicion est avérée, le salarié établit la liste des personnes et des professionnels avec qui il a été en contact dans les 8 derniers jours au sein de l’APEI Centre-Manche et la transmet au service Qualité /Prévention des risques (n.delafosse@apeicm50.org )
  • Le service Qualité/Prévention des risques de l’APEI CM informe l’ARS (plateforme ad’hoc) de la présence d’un cas de contamination.
  • Le service Qualité/Prévention des risques informe chaque cas contact

 

* Liste des symptômes :

 

  • De la fièvre (température égale ou supérieure à 37,8°C) 
  • Des courbatures
  • De la toux
  • Des signes ORL : rhume, angine, pharyngite (en dehors de la rhinite ou d’une conjonctivite allergique diagnostiquée)
  • Une perte de l’odorat sans nez bouché ou une perte du goût des aliments (distincte de la perte d’appétit)
  • Des maux de tête inhabituels
  • Des troubles digestifs (nausée, vomissement, diarrhée)
  • Une fatigue inhabituelle
  • D’autres signes comme des moments de désorientation ou des chutes inexpliquées